Phénomène spécifique de cette région, le cénote est un gouffre naturel (aven ou doline) donnant accès à des cavernes spectaculaires remplies d'eau douce en surface et d'eau salée en profondeur. Elles sont formées par effondrement et dissolution des terrains calcaires situés au-dessus du réseau souterrain des grottes et rivières.

Il y a des millions d'années, la péninsule du Yucatan était un récif coralien plongé à plusieurs mètres de profondeur. Lors de la période glacière, le niveau de la mer a baissé pour laisser apparaître une gigantesque plaque calcaire plate sur laquelle la jungle se développa.

Parmi les multiples raisons de la naissance de ces immenses rivières on compte également la diminution du niveau des océans et l'impact de la météorite tombée au nord de la péninsule il y a 65 millions d'années, celle qui aurait participé à l'extinction des dinosaures.

A la fin de la période glacière, il y a environ 18 000 ans, le niveau des mers s'est rapidement élevé de plus de 65 m et les grottes se sont remplies d'eau. Immergés dans un écrin d'eau cristaline, les stalagtites, stalagmites et les ossements préhistoriques feront de vos plongées une véritable visite de musée d'histoire naturelle.

Offrant aux populations Maya du Yucatan la seule source d'eau douce, les cenotes étaient considérés comme un endroit sacré, porte d'entrée du Xibalba : l'inframonde divin, territoires des dieux et source de vie.

On dénombre près de 6000 cenotes dans la péninsule du Yucatan dont les plus connus se trouvent autour de Tulum dans la Riviera Maya. Mais ce n'est qu'un petit échantillon des trésors cachés qui existent dans la région.

Au coeur de la jungle, dans la mer, au milieu de la mangrove ou en pleine ville, les cenotes prennent des formes diverses : puits à ciel ouvert, lacs profonds, grottes ou cavernes. Ce sont en fait plusieurs étapes de formation d'un cenote : d'abord une grotte, puis le plafond s'effondre et crée un cenote cylindrique pour, au fur et à mesure des ans et de l'émergence de la plaque calcaire, former des sortes de lacs.

Mais ce n'est pas tout. Les cenotes représentent également un très grand intérêt au niveau archéologique. Des équipes locales d'archéologues spéléologues ont découvert dans plusieurs cenotes proches de Tulum des restes fossilisés d'animaux (camelidés, jaguars géants, tapirs, mammouths, paresseux) et des squelettes humains.

Les ossements les plus anciens sont d'une femme qui aurait plus de 10 000 ans, elle serait un des plus vieux squelettes humains d'Amérique. Cette découverte représente un élément important de réflexion sur la présence des hommes au tout début des Amériques.

On comprend bien l'importance que porte l'INAH (l'Institut National d'Arquéologie et d'Histoire) aux cenotes et aux règles élémentaires à respecter : surtout ne rien toucher et n'emporter que vos plus beaux souvenirs !